Marché de l'immobilier neuf en Normandie : bilan du 1er semestre 2020

Marché de l'immobilier neuf en Normandie : bilan du 1er semestre 2020

Ce 2ème trimestre 2020 aura marqué les esprits avec 41 journées de confinement. Bien sûr, les chiffres des réservations nettes sont bien inférieurs aux rythmes observés ces derniers temps.

Cependant, considérant que l’activité s’est concentrée de la mi-mai à fin juin, nous pouvons alors affirmer que le marché de la promotion immobilière s’est rapidement remis en ordre de marche grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la filière construction.

Passé le 1er tour des élections municipales et le – très attendu - 2nd tour en juin, notons des volumes de mises en vente significatifs – signe d’une action volontariste pour relancer l’activité.

Au-delà de l’idée que l’immobilier neuf est nécessaire à la reprise économique, il ne s’agit pas de produire pour produire ; 3 axes stratégiques semblent indispensables dans le plan de relance à venir :

- L’impérative transition écologique, par l’accompagnement de la performance « carbone », de la protection de la biodiversité et de la lutte contre l’artificialisation.

-  Le nécessaire desserrement des contraintes sur l’offre, sans lequel le soutien de la demande manquera d’efficacité. En cette période troublée, rappelons la nécessaire stabilité et le respect des règles d’urbanisme qui nous sont opposables ;

-  La digitalisation de l’urbanisme et des services qui le gèrent, dont la crise Covid a montré qu’elle n’était pas encore à la hauteur des enjeux.

 

En bref sur l’ensemble des territoires observés :

 

 

2T20

2T20 / 2T19

2T20 / 1T20

réservations nettes

358

- 58 %

- 43 %

dont investisseurs

199

- 66 %

- 48 %

dont RP

159

- 42 %

- 36 %

ventes en bloc

0

- 100 %

- 100 %

mises en vente

865

- 6 %

+ 38 %

offre commerciale

3 275

- 2 %

+ 18 %


Zoom sur le 2ème trimestre 2020

 

CU CAEN LA MER

 

·         143 lots réservés : - 66 % par rapport au 2T19, 

·         le prix de vente est en légère hausse : + 3,8 % : 3 414 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine),

·        255 lots mis en commercialisation : - 44% par rapport au 2T19 mais + 12 % par rapport au 1T20. L’offre commerciale est de 1024 lots.

·     72 % des ventes ont été réalisées auprès d’investisseurs, contre 28 % de ventes à propriétaires occupants (stable) ;

·         le stock de logements livrés invendus est de 13 lots

·         le taux d’écoulement est en légère hausse : 22 mois en moyenne.

 

 

METROPOLE ROUEN NORMANDIE

 

·         140 lots réservés : - 52% par rapport au 2T19,

·         le prix de vente est stable : 3 291 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine),

·         442 lots mis en commercialisation, + 25 % par rapport au 2T2019.  

L’offre augmente en conséquence avec 1463 logements disponibles (+ 16 %),

·        la part des investisseurs représente 56 % des ventes, un chiffre en baisse depuis le début de l’année et au profit des ventes à propriétaires occupants : 44 %,

·         le stock de logements livrés invendus s’élève à 45 lots, soit 3 % de l’offre globale,

·         le taux d’écoulement est en légère hausse : 23 mois en moyenne.

 

 

REGION CÔTE FLEURIE et CÔTE DE GRACE,

 

·         30 lots réservés :  - 39 % par rapport au 2T19,

·         le prix de vente affiche + 1,5% : 4 400 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine),

·         20 lots mis en commercialisation. L’offre s’élève à 232 logements, soit - 17 % par rapport au 2T 2019,

·         chute des ventes à investisseurs : 17 % (41% au 2T19), les ventes à propriétaires occupants passent en conséquence à 83 % (59 % au 2T19),

·         le stock de logements livrés invendus est de 16 lots : un niveau assez constant depuis près d’un an,

·         le taux d’écoulement passe à 27 mois en moyenne (23 mois au 2T19).

 

LE HAVRE SEINE METROPOLE,

 

·         24 lots réservés : - 65 %, 

·         le prix de vente est en hausse depuis le 1T20 : 4 119 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine) – fait de quelques opérations emblématiques en lancement,

·         148 lots mis en commercialisation portant l’offre à 308 logements disponibles, soit + 36 % par rapport au 2T 2019,

·         Equilibre parfait entre les ventes à investisseurs et propriétaires occupants : 50/50,

·         le stock de logements livrés invendus est en nette amélioration : 7 lots,

·         le taux d’écoulement se dégrade : 32 mois en moyenne.

 

COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION SEINE EURE – Louviers,

 

·         6 lots réservés, un rythme stable pour ce marché,

·         Le prix de l’offre est stable : 2 660 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine) 

·         aucune mise en commercialisation ce trimestre. L’offre s’élève à 24 logements - stable

·         les ventes sont à 100 % destinées à des propriétaires occupants,

·         5 logements livrés sont invendus : cela concerne toujours un programme à Louviers vendu en accession sociale,

 

EVREUX PORTES DE NORMANDIE,

 

·         1 lot réservé ce trimestre, en nette baisse après un 1er trimestre 2020 avec 11 lots réservés,

·         le prix de vente est stable : 2 304 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine) 

·         aucune mise en vente enregistrée ce qui porte l’offre commerciale à 14 logements, soit – 64 % par rapport au 2T 2019,

·         le logement réservé ce trimestre est destiné à un investissement locatif,

·         le stock de logements livrés invendus est de 5 lots,

·         le taux d’écoulement est stable : 33 mois en moyenne.

 

SEINE NORMANDIE AGGLOMÉRATION - Vernon,

 

·         6 lots réservés : - 54% par rapport au 2T19,

·         le prix de vente est en légère baisse (- 3%) : 3 000 €/m² en moyenne (hors parking, TVA pleine),

·         aucune mise en vente ce trimestre. Ce sont désormais 87 logements disponibles,

·         la part des investisseurs représente 33 % des ventes, contre 67 % de ventes à propriétaires occupants,

·         aucun logement livré invendu recensé,

·         le taux d’écoulement est de 15 mois en moyenne.